headerimg

image066Cette technique est employée pour les espèces vivant dans les ragues ou trou. Le but est de bloquer l'issue du trou, reste plus qu'a viser. Pas si facile qu'on pourrait le penser, bien souvent la forme des pierres vous empàche de pouvoir viser le poisson, voir la flêche se coince ou le poisson.
Pour les ragues qui ont plusieurs sorties, pensez a les bloquer...

image067La technique la plus répandue. Elle consiste a se positionner derrière une pierre et attendre qu'un poisson passe devant vous, ou qu'il s'approche par curiosité. Une bonne capacité d'apnée est recommandée, ainsi que de la discrétion !

capRéserves naturelles et sanctuaires : N° 3 L'étang de Biguglia et N° 4 La réserve naturelle des îles Finocchiarola. Il y est interdit toute atteinte à la faune et à la flore.

Arrétés de protections de biotopes : N° 1 île de la Giraglia, N° 2 île de Capense, N° 3 domaine public maritime de Saint Florent. Il y est interdite toute atteinte à la faune et à la flore.

Cantonnements de pêche : N° 1 Saint Florent, et N° 8 Bastia. Il y est interdit toute forme de pêche (sauf la pêche des encornets à la turlutte, la pêche à la palangrotte dans le cantonnement de Bonifacio, sur autorisation individuelle des Affaires Maritimes. Seul est autorisé la pêche à pied et à la ligne à partir du rivage). La plongée en scaphandre autonome est également interdite.

image066La chasse sous-marine (CSM) ou pêche sous-marine est un sport nautique marin, qui consiste à flécher (on dit aussi "tirer" ou "harponner") sous l'eau certains poissons et céphalopodes ainsi qu'à prélever à la main certains crustacés et mollusques.

Dans de nombreux pays, tel la France, la chasse sous-marine se pratique uniquement en apnée, les législations nationales interdisant généralement l'usage de tout appareil permettant de respirer en plongée.


Il faut avoir 16 ans et avoir souscrit un contrat d'assurance en responsabilité civile couvrant la pratique de la pêche sous-marine de loisir ou être en possession d'une licence de la FFESSM ou de la FNPSA.


Certaines restrictions sont imposées aux chasseurs sous marin.
Il est interdit :

- d'utiliser un appareil permettant de respirer en plongée.

- d'utiliser un fusil à gaz comprimé autrement que par la force de l'utilisateur.

- de tenir hors de l'eau une arbalète chargée.

- de capturer des crustacés en utilisant une arbalète.

- de chasser à moins de 150 mètres des embarcations de pêche ainsi que des engins de pêche signalés par des balisages apparents.

- de chasser à moins de 100 mètres des fermes maritimes

- de chasser à l'intérieur des ports, des zones de baignades, des cantonnements, des réserves et des zones militaires.

- de pratiquer entre le coucher et le lever du soleil. (Dans certaines régions, il existe des périodes d'interdiction - se renseigner auprès des quartiers des Affaires Maritimes)

- d'utiliser un foyer lumineux.

- de détenir en même temps sur un navire des équipements respiratoires et des engins de pêche sous-marine (Sauf dérogation accordée par le préfet).

- d'utiliser un système autopropulseur de type loco-plongeur

 

(sources wikipédia)

La côte nord ouestRéserves Naturelles et sanctuaires :
N° 1 La réserve naturelle de Scandola. Il y est interdit toute atteinte à la faune et à la flore

Cantonnements de pàche :
N° 2 Ile-Rousse, N° 3 Calvi, et N° 4 Piana-Porto. Il y est interdit toute forme de pêche (sauf la pêche des encornets à la turlutte, la pêche à la palangrotte dans le cantonnement de Bonifacio, sur autorisation individuelle des Affaires Maritimes. Seul est autorisé la pêche à pied et à la ligne à partir du rivage). La plongée en scaphandre autonome est également interdite.