headerimg


image040Le mérou brun est sans conteste le poisson emblématique de la Méditerranée. Il apprécie les côtes rocheuses et plus particulièrement les failles où il aime se réfugier, on le trouve jusqu'a 200m de fond !!!! Il peut peser plus de 30kg pour environ 1m20.

Très commun jusque dans les années 50, le mérou, prisé pour sa chair, a vu ses effectifs s'effondrer au point de devenir rarissime sur nos côtes françaises. De plus, sa reproduction n'y avait jamais été constatée. On ne rencontrait, en fait, que des individus de moyenne et de grande taille, venus du sud du bassin méditerranéen où ils étaient censés se reproduire. Or, dès la fin des années 1980, des individus de petite taille ont été observés sur les côtes françaises. Ce phénomène se poursuit et on constate un rajeunissement et un accroissement de la population des mérous. Le léger réchauffement de la Méditerranée ne suffirait pas à expliquer ce fait. L'efficacité de la protection dont bénéficie est probablement la cause principale de ce succès.

Le mérou est un poisson solitaire, peu farouche, il se nourrie de poissons et de mollusques. C'est un espèce hermaphrodite, il est femelle entre 5 et 12 ans, et devient mâle jusqu'a la fin de sa vie, à savoir 40 ans.

Je rappelle qu'il s'agit d'une espèce protégée.

En Corse, le mérou est protégé par un moratoire depuis 1980, ce moratoire est reconduit tous les 5 ans.
En région CAPA, Sous la pression du Groupe d' Ã?tudes du Mérou un premier moratoire de 5 ans, a été pris en 1993, reconduit en 1998, et 2002, puis à nouveau reconduit le 17 décembre 2007 jusqu'au 31 décembre 2013.

{youtubejw}mKXliEjUrBs{/youtubejw}

 

Ajouter un Commentaire